Quel Business Model pour Hulu ?

huluHulu monétise bien mieux que Youtube, on en  avait déjà parlé. Je rappelle ce chiffre éloquent : 2% de l’audience vidéo, 20% des revenus vidéos.

Mais au regard de ce qu’ont l’habitude de gagner les propriétaires des contenus diffusés sur Hulu sur les médias traditionnels, c’est dérisoire. Alors ils se posent des questions les dirigeants de ces studios, et ils ne sont pas tous d’accord.

Pour les 3 actionnaires principaux de Hulu, la motivation première était de réussir à récupérer quelques dollars de leurs contenus qui étaient regardés illégalement sur le web. Mais ils ont maintenant créé un précédent en créant l’usage : regarder du contenu frais, des marques Télé qui plus est, gratuitement et légalement sur le web. Et le CPM n’a pas tout à fait la même valeur que le GRP. D’où un dilemne : Comment préserver le business, qui est avant tout la TV, tout en continuant de décourager le piratage ?


3 actionnaires, 3 visions

Ça fait quelques années qu’ABC et le groupe Disney de manière générale, montre sa volonté  d’être présent sur le web de manière gratuite. Ce n’est pas du tout le cas de Fox et de moins en moins le cas de NBC Universal.

On a vu ces dernières semaines les coups de gueule de Ruppert Murdoch (Groupe News Corp, dont Fox est une filiale) sur l’indexation par Google des contenus produits par son groupe, notamment ses journaux. Le gratuit c’est pas leur truc à News Corp : « Il est temps de commencer à payer le contenu diffusé en ligne » a déclaré son vice-président Chase Carey en ouverture de l’OnScreen Media Summit.
Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ? Selon moi, deux possibilités :
1- Un abonnement mensuel, comme le fait déjà la presse. Par exemple MediaPart ou Arrêt sur Images.
2- De la vente à l’acte, ou Pay per view / Pay per Download puisqu’on ne sait plus parler français, sur un modèle type iTunes. 0,99€ l’épisode de Lost par exemple.

NBC de son côté, se situe entre les deux autres et milite pour une réflexion sur le fenêtrage. Qu’est-ce que c’est que ça ? A part un anglicisme pourri (windowing), ça correspond à la chronologie des médias. Cela revient à dire qu’il faut regarder de plus près « quand on donne quoi » au public, en ayant bien en tête qu’il faut privilégier la TV et éviter le piratage. Compliqué. D’autant que Hulu a lancé une application pour regardé tout Hulu sur son poste de télévision… NBC cherche à trouver un modèle dans lequel il dégage de la valeur (conséquente) quel que soit le support sur lequel est consommé son contenu.

La concurrence

Et pendant que ces 3 géants doivent trouver un compromis, des rumeurs parlent … d’Apple qui lancerait une offre de contenus TV par abonnement ! Le concurrent de Hulu n’est peut-etre pas Youtube comme beaucoup le pense, mais bien plus Apple.

Tout gratuit / financement par la pub ? Délai de gratuité très réduit ? Paiement à l’acte ? Abonnement ? Nos 3 studios ont intérêt à se mettre d’accord très vite, parce que quand Apple se lance, c’est par frappe-éclair !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s