L’avenir de la télévision est-il Internet ou Internet celui de la télévision ?

La question clé du matériel, l’exemple du mobile

Les contenus sont peu de choses s’ils n’ont de support adéquat.  Le mobile en est le meilleur exemple. Souvenez-vous il y a encore quelques années, on vendait des téléphones 3G, ou bien on avait tous une icône Internet dans le menu de notre téléphone mobile. Et quels étaient les usages ? Je passe les usages « classiques » sexe et horoscope, il restait la météo et le trafic en direct. Sorti de ça, rien ou très peu. Des courageux se rendaient alors sur « l’internet mobile ». Rien que le fait d’y coller un autre mot montrait que ce n’était pas le VRAI internet.

Les sociétés étaient obligés de développer des « sites mobiles » adaptés au support, c’est à dire des successions de liens hypertexte courts, pas d’images, encore moins de rich media.

L’Internet mobile avait assez peu d’intérêt. Le développement du Blackberry avait décoincé les mentalités, l’arrivée de l’iPhone a permis l’utilisation du VRAI Internet sur un appareil mobile.

Tout ça pour dire, les contenus existaient mais pour développer les usages, il fallait un support adapté.

La guerre TV contre web

Les sites diffuseurs de contenus vidéos ont imaginé que leurs Internautes profiteraient (consommeraient) mieux de ces contenus s’ils pouvaient les regarder sur un grand écran dans leur canapé. Et puis si c’est pour du 15 pouces à quoi bon diffuser en HD ? D’où les Youtube XL, ou Hulu Desktop, etc. On a même donné un nom à cette pratique pour la différencier du visionnage sur ordinateur, le Lean-back viewing.

Tous ces acteurs de la vidéo en ligne crient « nous sommes l’avenir de la TV »

De l’autre côté les fabricants de téléviseurs ont compris que le « poste » devenait plus qu’une boîte à diffuser des ondes hertziennes. On joue grâce à la TV (consoles, box…), on écoute de la musique ou on regarde des vidéos commandées à distance, etc. Et la télé est elle même reliée à une boite qui donne de l’internet et du téléphone. Donc, ont-ils pensé, mettons tout directement dans la TV. On peut maintenant naviguer sur le web dans son canapé. Merci Sony, Panasonic, Samsung, etc. A noter que des widgets Yahoo sont pré-installés dans la plupart de ces TV.

Et les fabricants de crier « nous sommes l’avenir du web ».

La guerre TV contre web n’aura pas lieu

Ils se trompent tous les deux, car ils ne s’opposent pas, ils vont l’un vers l’autre et finiront pas fusionner. Les écrans Cinema Display d’Apple (jusqu’à 30 pouces) le montrent, on se dirige vers un grand écran à tout faire. Il ne sera ni une TV ni un ordinateur, il sera les deux.

Un écran unique qui permettra d’accéder à des flux de contenus linéaires (les chaines de TV) et à tout le contenu du web, c’est à dire du contenu à la demande, qu’il soit vidéo, texte, photo, son, tout à la fois. Avec par dessus cela une couche d’interactivité (ou de social selon de quel point de vue on se place) qui permettra de commenter l’élection de Miss France en direct, tout en lisant ce qu’en pensent d’autres spectateurs.

Et puis, le rêve de Pierre Bellemare est enfin possible. Je regarde le télé-achat, et une pression sur ma « télé »-commande pour mettre dans mon panier cette superbe cloche à fromages…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s